Decathlon tu ne porteras

Pourquoi Décathlon et militantisme font mauvais ménage.

Vous aurez peut-être remarqué que lorsque vous allez acheter des vêtements Décathlon, les caissières et caissiers ne scannent pas les vêtements comme dans d’autres magasins. Iels les mettent simplement sur une plaque ou un bac. C’est car dans les vêtements Décathlon il y a des puces RFID. Ce sont des petits circuits contenant un code-barre unique au vêtement qui sont alimentés directement par les ondes du lecteur quand elles sont lues. Un lecteur RFDI portable (un peu plus gros qu’une douchette de super-marché) peut facilement avoir une portée d’une dizaine de mètres. Imaginons maintenant qu’un responsable d’une orga un peu stal (que l’on appellera André-Claude Angeville-Bezemont) ait envie de savoir qui était présent au dernier rassemblement organisé par le Parti. Il n’aura qu’à se balader dans le rassemblement avec un lecteur RFID dans son sac. Il lui suffira par la suite d’interroger les camarades après le rassemblement et de scanner leurs vêtements pour savoir si iels y étaient. Mieux, s’il le fait sur plusieurs rassemblements, réunions ou manifs il pourra avoir un historique de la présence des camarades.

En résumé, il est assez simple de faire de la surveillance avec es équipements Décathlon.