AAH

Un bolt sur l'Allocation Adulte Handicapé·e pour résumer des points qui me semblent problématiques

Pour une personne handie entre 50 % et 79 % et sans revenus l'AAH c'est 860 €/mois max. En France le seuil de pauvreté est à 60 % (1000 €/m) du revenu médian. L'AAH se situe dix euros au-dessus des 50 %. Si vous êtes en couple il ne faut pas que votre foyer dépasse les 1 625 € par mois si non l'allocation sera dégressive.
Ce qui pose de gros problèmes au niveau autonomie sur une population qui est déjà sur-confrontée à ce problème (car si la personne touchant l'AAH doit quitter le foyer, elle touchera peu/pas d'AAH pendant la durée nécessaire à l'actualisation).

860 € c'est déjà compliqué pour une personne valide. Mais ça oublie que les personnes handi ont des frais, que l'AAH est là pour leur permettre de VIVRE. Mais qu'à côté il y a les médicaments, les traitements, les rdv médicaux, le matériel adapté et une multitude d'autres choses payantes. Qui sont souvent trop peu remboursées.

Et à ça s'ajoute le fait que l'AAH est établis sur le principe de quotas. Chaque année est décidé combien de personnes auront le droit à l'AAH.

Donc, tous les discours disant plus ou moins ouvertement que les handi qui ne travaillent pas sont privilégié·e·s sont au mieux mal renseignés au pire considèrent que les handi n'ont pas le droit de vivre décemment.